Des chemins, une voie

Des chemins, une voie

Chaque organisation a ses particularités. Entreprise, Association, TPE , ou PME, industrie, santé, services ou construction, ... Chaque domaine d’activité a ses habitudes, son « jargon » professionnel et ses objectifs propres.

J’ai eu la chance de participer à des projets de démarche qualité dans différents secteurs professionnels : médical, nucléaire, construction, industrie... Autant de domaines, autant de normes et de référentiels : HAS, ISO 9001, 14001, NF, NF Habitat, HQE, Permea, etc...

À la diversité des organisations s’ajoute donc la diversité des référentiels et de la manière d’y répondre.
En effet, chaque organisation, en fonction des spécificités évoquées plus haut, va s’approprier la démarche qualité qu‘elle a choisi pour y répondre concrètement à sa façon.
Les chemins vers la certification sont donc nombreux et variés.

Le PDCA (Plan, Do, Check, Act)

Pour autant au delà de toutes ces spécificités, les fondamentaux des différentes démarches qualité sont identiques et se résument dans le phrase bien connue :
« dire ce que l’on fait et faire ce que l’on dit ».

Cela passe concrètement par la mise en oeuvre du PDCA, illustré par la fameuse roue de Deming :

  • Formalisation des compétences et savoir-faire de l’organisation dans des documents accessibles aux professionnels et leur servant de référence pratique,
  • suivi et résolution des écarts par rapport aux résultats attendus,
  • mise en place et suivi des actions d’améliorations,
  • puis, bien sûr, contrôle régulier de l’efficacité des actions menées pour valider les options prises et piloter la démarche.

Ces fondamentaux sont communs à toutes les normes et doivent être mis en oeuvre par toutes les organisations qui s’engagent sur la voie de la qualité.

C’est bien beau tout ça, mais je travaille quand ?

En pratique, les obstacles à la réalisation de la démarche sont nombreux. Au delà des habituels freins liés au changement, la démarche peut rapidement devenir délicate et chronophage.
Dans les organisations de petite taille, les agents qui se retrouvent en charge de la qualité ont déjà bien souvent un autre métier et doivent tant bien que mal concilier leurs deux casquettes.
Dans les organisations plus grandes, il est souvent difficile de diffuser les bonnes pratiques à l’ensemble des professionnels, dispersés sur différents sites de productions avec des horaires décalés...
Peut ainsi naitre le sentiment d’une distance entre la direction et le « terrain », avec un risque d’essoufflement de la démarche, (re)activée alors uniquement dans les semaines précédant les épisodes de certifications.

Or, démarche d’amélioration continue oblige, la qualité s’inscrit nécessairement dans la durée et la continuité.

Au vu de cette situation, l’objectif d’AKTARMA était de proposer une solution qui réponde aux fondamentaux de la démarche qualité tout en s’adaptant aux spécificités de chaque organisation et à son mode d’appropriation du référentiel.
C’est ainsi qu’est né le projet MAGEKA.

Fruit de plusieurs mois de travail en équipe, MAGEKA est aujourd’hui un outil de Management et Gestion de la Qualité collaboratif, simple et rapide à utiliser, mobile, entièrement paramètrable... pour un coût modique.
MAGEKA a pour vocation de faciliter le déploiement et le pilotage d’une démarche structurante, transversale et participative, levier d’implication et de valorisation pour chaque collaborateur.

Dans le contexte économique actuellement tendu, les organisations ont le moyen de revenir de façon pragmatique à l’essence de la qualité, pour permettre à la démarche d’irriguer pleinement leur structure et de les porter vers l’accomplissement de leurs objectifs.

Avec MAGEKA, quel que soit le chemin, retrouvez et suivez sereinement la voie de l’amélioration continue.

|
Pinterest